Thermoformage : pub par l’objet

Pub par l’objet : voici le concept qui doit guider le responsable parketing ou le direction de communication lorsqu’il pense « thermoformage ». Les multiples avantages de ce moyen de représentation publicitaire doivent prendre plus de place dans le paysage promotionnel français.

Thermoformage : à propos du thermoformage et de la pub par l’objet

D’après la dernière étude publiée par le Popai sur le marché français de la pub par l’objet en 2008, 36 % des supports publicitaires sont fabriqués en matériaux plastiques. (1) Une tendance à la hausse qui s’appuie surtout sur l’investissement massif en pub par l’objet des enseignes de la cosmétologie.

La pénétration du thermoformage sur le marché français de la pub par l’objet

Au cœur des différents procédés qui permettent la création d’objets pour la pub par l’objet comme de la plv (publicité sur lieu de vente), l’apparition du thermoformage constitue une petite révolution.

chevalet-thermoformage pub par l'objet

Technique du thermoformage – Chevalet de comptoir en relief.

Cette nouvelle technique permet de transformer la matière en la chauffant puis de la modeler par application d’un moule. En refroidissant, le matériau se solidifie et garde la forme du moule.

On retrouve cette pub par l’objet dans des domaines aussi différents que :

  • la décoration de vitrines ;
  • la décoration de boutiques ;
  • les chevales publicitaires ;
  • les mobiles publicitaires ;
  • les totems ;
  • l’affichage publicitaire ;
  • les portes documents ou flyers…

Les avantages du thermoformage se sont naturellement imposés en pub par l’objet.

Anne Bourjois, PDG de Plastilex (société spécialisée en thermoformage), précise : « Le thermoformage offre de très nombreux avantages par rapport aux autres techniques de transformation : une très grande réactivité aux demandes, des formes en volume et arrondies, une grande rapidité de fabrication, un coût peu élevé des moules, une bonne solidité des pièces fabriquées. » (2)

Les produits de la pub par l’objet peuvent ainsi jouer sur les transparences et les couleurs, les reliefs et les effets de matière.

Le prix de revient de la pièce terminée est aussi très attractif pour des productions de petites et moyennes quantités.

Sur le marché français, l’utilisation de cette technique reste encore marginale.

Les enseignes de la cosmétique et du luxe lui préfèrent encore le procédé de la tabletterie, qui permet des créations haut de gamme (dans ce cas, les pièces sont mise en forme par découple, pliage puis collage de la matière plastique).

La pub par l’objet plastique reste pour l’essentiel composée de pièces fabriqués à partir des trois techniques (thermoformage, tabletterie et injection), et surtout mélangée à d’autres matériaux (carton, métal, bois…).

Patrice de Sommyevre, PDG de Montbras (société spécialisée dans la conception et la fabrication d’objets pub par l’objet) précise ainsi : « Chez Montbras dont la réputation et l’image sont très marquées » thermoformage, ce dernier ne représente actuellement qu’un tiers de notre CA. » (2)

DEMANDE DE DEVIS